Conseils pour soulager la douleur lors de l’accouchement

Pour vous aider à soulager la douleur pendant l’accouchement, deux maîtres-mots : la MOBILITÉ et la DÉTENTE !

Crédit : Maternité de Nanterre

LA MOBILITE

Bouger, être mobile pendant le travail permet effectivement d’aider à soulager la douleur. Aussi, n’hésitez pas à déambuler dans les couloirs ou à utiliser un ballon.

S’étirer, se pencher en avant, permet également de soulager la douleur.

Crédit : Maternité de Nanterre

LA DETENTE

La détente est un autre élément essentiel pour le soulagement de la douleur, le stress ne faisant qu’augmenter cette dernière.

Pour vous détendre, plusieurs solutions :

  • vous faire masser, notamment le bas du dos, par exemple par la personne qui vous accompagne, le contact physique pouvant, en plus du message, aider à la détente,
  • Crédit : Maternité de Nanterre

  • respirer profondément et lentement, avec le ventre (on inspire en gonflant le ventre, on expire en rentrant le ventre),
  • prendre un bain ou une douche chaude (certaines maternités proposent des salles de travail avec des baignoires); une bouillotte posée sur les reins peut aussi aider,
  • Crédit : Maternité de Nanterre

  • émettre des sons graves ou bien chanter afin d’aider à évacuer la douleur,
  • adopter une position confortable (allongée sur le côté, à quatre pattes, accroupie, debout,…),
  • Crédit : Maternité de Nanterre

    Crédit : Maternité de Nanterre

  • visualiser la descente de votre bébé lors de chaque contraction, se répéter des affirmations positives (une préparation à la naissance en sophrologie peut notamment aider),
  • NE PAS ANTICIPER, vivre le moment présent, prendre les contractions comme elles viennent, les unes après les autres sans penser à la suivante et profiter du répit entre les différentes contractions,
  • vous changer les idées en discutant avec la personne qui vous accompagne, en écoutant de la musique,…

Bien sûr, cette liste n’est pas exhaustive (chaque personne se détend et gère la douleur différemment!) et les différentes solutions peuvent bien évidemment être combinées entre elles.

Me concernant, déambuler dans la chambre, me balancer sur un ballon, respirer profondément, me faire masser par mon mari, discuter avec lui, et plus globalement sa présence à mes côtés, sont des choses qui m’ont aidées à gérer et à soulager la douleur. J’essayais aussi au maximum de ne pas anticiper et de prendre chaque instant comme il venait afin de pas trop stresser et ainsi ne pas trop accentuer la douleur.

Quoi qu’il en soit, faites vous confiance et faites confiance à votre corps ainsi qu’à votre bébé !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *