Échographie du troisième trimestre

Il y a un an jour pour jour, nous voyions notre bébé pour la dernière fois avant sa naissance lors de l’échographie du troisième trimestre !

Quand est faite l’échographie du troisième trimestre?

L’échographie du troisième trimestre est réalisée lors du troisième trimestre de grossesse, et plus précisément entre 32 et 34 semaines d’aménorrhée (soit environ entre 30 et 32 semaines de grossesse, donc à environ 7 mois de grossesse).

A quoi sert l’échographie du troisième trimestre ?

  • Observer la présentation du bébé
  • L’échographie du troisième trimestre est normalement la dernière qui sera réalisée avant la naissance de votre bébé, et va notamment servir à savoir si un accouchement par voie basse sera possible ou bien si une césarienne sera nécessaire.

    Pour cela, l’échographe va notamment vérifier la présentation du bébé. A ce stade de la grossesse, le bébé s’est normalement déjà retourné et se présente la tête en bas, prêt à sortir ! C’est la position idéale pour l’accouchement !

    Si le bébé se présente en siège complet (fesses vers le bas, assis en tailleur), en siège décomplété (fesses vers le bas, jambes vers le haut) ou encore en position transversale, ne vous inquiétez pas, le bébé peut encore se retourner et une nouvelle échographie à 37 semaines de grossesse permettra de s’en assurer. Si ce n’est pas le cas, un scanner pourra vous être prescrit afin de mesurer votre bassin. S’il est assez large, vous pourrez accoucher par voie basse. Dans le cas contraire, une césarienne sera normalement programmée.

    Sachez que si votre bébé ne se présente pas en position céphalique (tête vers la bas), certaines manipulations peuvent être tentées (acupuncture, ostéopathie, version par manœuvres externes). La maman peut également adopter certaines positions à la maison qui peuvent parfois aider le bébé à se retourner. Pour plus détails, sur comment aider un bébé à se retourner, je vous renvoie vers ce lien : https://www.magicmaman.com/bebe-siege-accouchement-methodes-basculement-tete-en-bas,3492966.asp.

  • Estimer le poids du bébé
  • Lors de l’échographie, le poids de naissance du bébé sera également estimé (à 15% près). Cela permet notamment de détecter les gros bébés et les petits bébés.

  • Vérifier la bonne croissance du bébé
  • La bonne croissance du bébé sera également vérifiée. Pour cela, l’échographe mesurera notamment à nouveau le diamètre bipariétal (BIP) (distance entre les os pariétaux de la tête du bébé), le périmètre crânien (PC), le périmètre abdominal (PA), la longueur fémorale (LF) et le diamètre abdominal transverse (DAT).

  • Détecter d’éventuelles anomalies
  • Au cours de l’échographie du troisième trimestre, l’échographe va également vérifier le bon développement des organes du fœtus, en prêtant une attention particulière à certains d’entre eux, tels que le cerveau, le cœur, la vessie ou encore les reins, qui se développent plus tard.

    Cela permet notamment de savoir si le bébé aura besoin de soins particuliers à la naissance.

  • Vérifier la vitalité du bébé
  • L’échographe va aussi vérifier la vitalité du bébé en s’assurant notamment qu’il bouge bien et déglutit normalement (ce qui signifie aussi qu’il respire bien).

  • Vérifier la localisation du placenta
  • La localisation du placenta sera également vérifiée car elle peut parfois conduire l’équipe médicale à opter pour une césarienne. En effet, il arrive parfois que le placenta se place entre le fœtus et le col de l’utérus, empêchant ainsi le bébé de descendre.

  • Vérifier la quantité de liquide amniotique et la qualité des échanges entre la mère et le bébé
  • Enfin, la quantité de liquide amniotique sera contrôlée et la qualité des échanges entre vous et le bébé sera évaluée par Doppler, en mesurant la vitesse du flux sanguin dans certains vaisseaux du bébé ou du placenta, afin de s’assurer du bien-être fœtal.

Est-elle obligatoire ?

Oui, l’échographie du troisième trimestre est la dernière échographie obligatoire.

Comment se déroule l’examen ?

L’examen est effectué à l’aide d’une sonde à ultrasons par voie abdominale.

Il est conseillé de ne pas appliquer de crème sur le ventre les jours qui précèdent l’examen afin d’avoir une meilleure image.

Mon expérience

11 décembre 2017, 32sa, direction la clinique pour l’échographie du troisième trimestre ! Cela nous fait un peu bizarre de nous dire que c’est la dernière que nous allons voir notre bébé avant sa naissance !

L’échographe commence tout d’abord par vérifier par mesurer la tête du bébé. Le diamètre biparétal (BIP) et le périmètre crânien sont autour de la moyenne.

Sa tête était déjà orientée vers le bas lors de l’échographie de contrôle que nous avons eue à 29sa, et cela n’a pas changé (j’avais un peu peur qu’elle change de position, mais non !) ! Notre fille se présente donc en position céphalique pour l’accouchement, ce qui est la situation idéale !

L’échographe a ensuite vérifier le cerveau de notre fille et notamment la présence de certaines structures. Il a ensuite mesurer l’os du nez comme lors des précédentes échographies.

Nous avons ensuite eu droit à une échographie 3D ! L’image n’était pas d’aussi bonne qualité que celle que nous avons pu avoir lors de l’échographie de contrôle (le matériel était certainement moins récent), mais elle était tout de même d’assez bonne qualité pour que l’on puisse voir clairement les traits du visage de notre fille qui était d’ailleurs en train de jouer avec sa main qu’elle avait placée devant sa bouche ! Elle essayait de la lécher, de la manger ! Elle faisait le show et nous avons bien rigolé ! L’échographe a même parlé d’un « festival »!

C’est vrai qu’elle était très agitée lors de cette échographie. C’était peu avant 19h, c’est-à-dire avant le repas du soir, et elle avait l’habitude de s’agiter avant les repas! Cela a permis de voir qu’elle bougeait bien et qu’elle n’avait aucun problème de vitalité, même si en contrepartie, cela a rendu l’observation plus difficile pour l’échographe !

L’échographe a poursuivi avec l’observation de l’abdomen dont il a notamment mesuré la circonférence et le diamètre transversal. Puis il a observé le cœur, notamment les oreillettes et les ventricules. Il a également observé l’artère pulmonaire ainsi que l’aorte.

Il a ensuite mesuré le fémur et l’humérus, observé la colonne vertébrale, mesuré la distance inter-orbitale, et vérifié la vessie et les reins.

Pour finir, il a vérifié la quantité de liquide amniotique, la localisation du placenta ainsi que le flux sanguin (par Doppler).

Doppler pour vérifier le flux sanguin

Aucun problème particulier à signaler !

Avant de partir, l’échographe nous fait un petit bilan de l’échographie. Il nous annonce notamment que le poids de naissance de notre fille est estimé à 3,5kg (il se trouve d’ailleurs qu’il avait vu juste puisque notre fille pesait 3,465kg à la naissance!).

Il conclut ensuite que je devrais normalement accoucher par voie basse puisque notre fille se présente bien, qu’il n’y a pas de problème avec le placenta, que le poids estimé de notre fille est « normal », que je suis de taille et de corpulence « normales », et que notre fille ne présente a priori aucun souci de santé. Bien sûr, une césarienne d’urgence peut toujours être décidée le jour J.

En partant, il nous demande également si on peut lui envoyer un faire-part lorsque notre fille sera née pour qu’il puisse voir s’il y a une ressemblance avec les échographies !

Nous repartons rassurés, heureux d’avoir puis assister au petit « spectacle » de notre fille !

A partir de cette échographie, je pouvais dire en quasi permanence comment était positionnée ma fille dans mon ventre !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *